PROGRAMME VERGERS D'AVENIR

Sauvegarde et mise en valeur des variétés fruitières rares et anciennes.

Sur le territoire provençal, un patrimoine exceptionnel autour de l’agriculture végétale cultivée s’appauvrit depuis plusieurs dizaines d’années au profit de quelques espèces plantées productives et rentables (vignes et oliviers) avec un champ restreint de variétés mises en culture.

Or, ce matériel végétal, ainsi que son savoir-faire associé, méritent une attention particulière afin de conserver une diversité génétique et de sauvegarder ce patrimoine immatériel unique à la Provence.

Par une approche adaptative aux effets du changement climatique, le Conservatoire Méditerranéen Partagé entend apporter des réponses pragmatiques sur le long terme en alliant conservation, utilisation durable et développement socio-économique local.

Le programme « vergers d’avenir » initié en 2019 par le CMP prévoit ainsi la mise en œuvre de vergers, essentiellement basés en Provence, dont la finalité est de conserver et de promouvoir les variétés de terroir typiques du bassin méditerranéen, dans le cadre du développement socio-économique de ces territoires, afin notamment de réduire la vulnérabilité des territoires et augmenter leur résilience face au changement global.

Partenaires financiers

PROGRAMME VERGERS D'AVENIR

Sauvegarde et mise en valeur des variétés fruitières rares et anciennes.

Sur le territoire provençal, un patrimoine exceptionnel autour de l’agriculture végétale cultivée s’appauvrit depuis plusieurs dizaines d’années au profit de quelques espèces plantées productives et rentables (vignes et oliviers) avec un champ restreint de variétés mises en culture.

Or, ce matériel végétal, ainsi que son savoir-faire associé, méritent une attention particulière afin de conserver une diversité génétique et de sauvegarder ce patrimoine immatériel unique à la Provence.

Par une approche adaptative aux effets du changement climatique, le Conservatoire Méditerranéen Partagé entend apporter des réponses pragmatiques sur le long terme en alliant conservation, utilisation durable et développement socio-économique local.

Le programme « vergers d’avenir » initié en 2019 par le CMP prévoit ainsi la mise en œuvre de vergers, essentiellement basés en Provence, dont la finalité est de conserver et de promouvoir les variétés de terroir typiques du bassin méditerranéen, dans le cadre du développement socio-économique de ces territoires, afin notamment de réduire la vulnérabilité des territoires et augmenter leur résilience face au changement global.

Partenaires financiers

PROGRAMME HISTOIRES DE FLEURS

Sauvegarde du patrimoine floricole méditerranéen.

La Provence littorale du Var et des Alpes Maritimes est le berceau historique de l’activité floricole française. Une filière de petite taille, bien organisée, dépositaire de savoir-faire et techniques dédiées, positionnée sur des marchés de niches et partie intégrante d’un patrimoine culturel régional.

Ces dernières décennies, l’augmentation de la concurrence internationale a eu pour conséquence la perte progressive de variétés traditionnelles de certaines espèces jusqu’alors cultivées localement. Un contexte qui fait pourtant émerger l’opportunité de développer une offre méditerranéenne qualitative.

Par le biais de ce programme, c’est un second souffle qui est proposé à la filière floricole régionale. Au travers d’initiatives d’échanges et de partages de savoirs, ainsi que du développement de méthodes de cultures spécifiques, la filière provençale sera en mesure de répondre aux grands enjeux actuels. La floriculture, où passion, histoire et patrimoine humain se rejoignent, est plus que jamais un secteur à fort potentiel d’innovation.

Partenaires techniques

PROGRAMME HISTOIRES DE FLEURS

Sauvegarde du patrimoine floricole méditerranéen.

La Provence littorale du Var et des Alpes Maritimes est le berceau historique de l’activité floricole française. Une filière de petite taille, bien organisée, dépositaire de savoir-faire et techniques dédiées, positionnée sur des marchés de niches et partie intégrante d’un patrimoine culturel régional.

Ces dernières décennies, l’augmentation de la concurrence internationale a eu pour conséquence la perte progressive de variétés traditionnelles de certaines espèces jusqu’alors cultivées localement. Un contexte qui fait pourtant émerger l’opportunité de développer une offre méditerranéenne qualitative.

Par le biais de ce programme, c’est un second souffle qui est proposé à la filière floricole régionale. Au travers d’initiatives d’échanges et de partages de savoirs, ainsi que du développement de méthodes de cultures spécifiques, la filière provençale sera en mesure de répondre aux grands enjeux actuels. La floriculture, où passion, histoire et patrimoine humain se rejoignent, est plus que jamais un secteur à fort potentiel d’innovation.

Partenaires techniques

PROGRAMME CÉPAGES ANCIENS

Sauvegarde et mise en valeur des cépages méridionaux

Le CMP a lancé en 2021 le programme « cépages anciens » permettant de répondre aux besoins de sauvegarde du matériel végétal de la vigne au regard notamment des enjeux liés au changement climatique. Le programme permettra de mettre à disposition des institutions et de la filière professionnelle des références concernant les caractéristiques et les potentialités des cépages conservés.

Les objectifs : Conserver, observer et sélectionner la biodiversité.

Le programme peut concerner la conservation de la diversité intra-variétale, c’est-à-dire la diversité de clones de la même variété, et la mise en place ou la duplication de collections de cépages (quelques individus de plusieurs variétés).

Partenaires techniques

Partenaire financier

ACTIONS PRÉVUES

/ Rechercher le matériel végétal et recueillir la mémoire locale

/ Etudier la réaction des cépages face au changement climatique, notamment face aux effets de la sécheresse et des épisodes de canicule.

 

/ Etudier les cépages mis en conservation pendant 5 ans (observations/comparaisons) sur la base de protocoles nationaux qui fixe les critères de suivi

/ Expérimenter des associations de culture en mettant en place des systèmes poly-culturaux sur de petites surfaces. (ex : étude de l’apport d’azote lié à l’implantation de culture d’hiver inter-rangs).

PROGRAMME CÉPAGES ANCIENS

Sauvegarde et mise en valeur des cépages méridionaux

Le CMP a lancé en 2021 le programme « cépages anciens » permettant de répondre aux besoins de sauvegarde du matériel végétal de la vigne au regard notamment des enjeux liés au changement climatique. Le programme permettra de mettre à disposition des institutions et de la filière professionnelle des références concernant les caractéristiques et les potentialités des cépages conservés.

Les objectifs : Conserver, observer et sélectionner la biodiversité.

Le programme peut concerner la conservation de la diversité intra-variétale, c’est-à-dire la diversité de clones de la même variété, et la mise en place ou la duplication de collections de cépages (quelques individus de plusieurs variétés).

Partenaires techniques

Partenaire financier

ACTIONS PRÉVUES

/ Rechercher le matériel végétal et recueillir la mémoire locale

/ Etudier la réaction des cépages face au changement climatique, notamment face aux effets de la sécheresse et des épisodes de canicule.

/ Etudier les cépages mis en conservation pendant 5 ans (observations / comparaisons) sur la base de protocoles nationaux qui fixe les critères de suivi

/ Expérimenter des associations de culture en mettant en place des systèmes poly-culturaux sur de petites surfaces. (ex : étude de l’apport d’azote lié à l’implantation de culture d’hiver inter-rangs).

PROGRAMME PRUNE DE BRIGNOLES

Relance d’une variété ancienne pour un développement local durable.

Le Conservatoire Méditerranéen a reçu le mandat de l’association de la Prune de Brignoles pour mettre en oeuvre un véritable programme de relance de cette micro-filière.

Le Conservatoire Méditerranéen Partagé aide les acteurs locaux à construire un projet global autour de la conservation, l’utilisation et la valorisation de la prune de Brignoles afin de mettre en œuvre un développement socio-économique local durable.

ACTIONS PRÉVUES

/ Inventaire et caractérisation des cultivars locaux de prune perdigone.

/ Sécurisation du verger de référence et du verger d’études, mise en place d’une collection de prunes perdrigones.

/ Etude ethnographique et historique sur l’aire de culture de la prune perdrigone et sur les techniques de transformation culinaire.

/ Plantation de vergers de prunes dans le secteur géographique de Brignoles, notamment grâce à l’engagement des vignerons locaux.

/ Restauration et mise en valeur du patrimoine matériel et immatériel culturel associé.

/ Etude des processus de transformation de la prune dans le secteur de l’alimentaire, définition des gammes de produits.

/ Etudes pour aller à terme vers un signe de qualité (SIQO).

/ Etudes et partenariats pour d’autres utilisations.

PROGRAMME PRUNE DE BRIGNOLES

Relance d’une variété ancienne pour un développement local durable.

Le Conservatoire Méditerranéen a reçu le mandat de l’association de la Prune de Brignoles pour mettre en oeuvre un véritable programme de relance de cette micro-filière.

Le Conservatoire Méditerranéen Partagé aide les acteurs locaux à construire un projet global autour de la conservation, l’utilisation et la valorisation de la prune de Brignoles afin de mettre en œuvre un développement socio-économique local durable.

ACTIONS PRÉVUES

Inventaire et caractérisation des cultivars locaux de prune perdigone.

Sécurisation du verger de référence et du verger d’études, mise en place d’une collection de prunes perdrigones.

Etude ethnographique et historique sur l’aire de culture de la prune perdrigone et sur les techniques de transformation culinaire.

Plantation de vergers de prunes dans le secteur géographique de Brignoles, notamment grâce à l’engagement des vignerons locaux.

Restauration et mise en valeur du patrimoine matériel et immatériel culturel associé.

Etude des processus de transformation de la prune dans le secteur de l’alimentaire, définition des gammes de produits.

Etudes pour aller à terme vers un signe de qualité (SIQO).

Etudes et partenariats pour d’autres utilisations.

Partenaires locaux

Partenaires techniques

Partenaires locaux

Partenaires techniques

Partenaires financiers

Pour mettre en œuvre ce programme, le CMP bénéficie de 3 soutiens financiers :

Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural (FEADER) dans le cadre
du programme LEADER via le Syndicat Mixte Provence Verte Verdon, structure porteuse du Groupe d’Action Locale Provence Verte Sainte Baume.

Conseil Régional PACA via le collectif CODESIQO (Collectif d’échanges et de partage d’expertise œuvrant au renforcement des signes officiels d’identification de la qualité et de l’origine) qu’anime et coordonne la Chambre Régionale d’Agriculture.

Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation pour la conservation des prunes perdrigones et la mise en réseau des acteurs (projet REPPER).

MISSIONS D'ACCOMPAGNEMENT SPÉCIFIQUE

En dehors des 4 programmes, le CMP accompagne de manière spécifique les acteurs locaux qui en font la demande (collectivités locales, parcs naturels régionaux, associations, ONG, entreprises privés, syndicats de filières, associations de sauvegarde de variétés fruitières, etc.) dans la définition de leur stratégie et/ou dans la mise en œuvre d’actions de conservation, de gestion et de valorisation de leur patrimoine agro-naturel et des savoir-faire associés.

RÉSEAU / CAPITALISATION

Au-delà de son Assemblée Générale annuelle, le CMP organise des échanges techniques entre ses différents adhérents et ses partenaires. Le CMP donne régulièrement des conférences sur les enjeux de la conservation de la biodiversité cultivée à la demande de structures privées ou publiques. Enfin, le CMP participe à différents réseaux techniques et scientifiques dans les domaines de la conservation et de l’agro-écologie et s’engage auprès d’ONG sur le pourtour méditerranéen.